mercredi 30 avril 2008

Humeur et politique , buvons à nos succés futures !



Qui va trinquer ? C'est aussi ça le Modem ...

La campagne des municipales s'éloigne, bientôt ce ne sera qu'un souvenir parmi d'autres ; et bien avant que tous ceci ne s'estompe, et après hésitation, je vais exprimer quelques humeurs ! ça soulage et apaise à défaut d'avoir une utilité évidente et surtout immédiate ... et tenter une analyse .

J'ai participé activement aux municipales sur la liste de J.L.Bennhamias à Marseille 6/8 ( pour préciser le contexte, qui aurait pu avoir d'autres cadres, d'autres acteurs ... ) , co-listier, délégué le jour du scrutin . Je n'ai pas reçu un seul remerciement suite à cette action bénévole, ni jamais été invité a un quelconque verre de fin de campagne .... Cela me parait être un défaut de savoir vivre et pas loin de la goujaterie ; une interprétation personnelle je le reconnais . Enfin c'est une bêtise politique, ça c'est sur, ou un manquement grave d'organisation ; comment après mobiliser à nouveau facilement des bonnes volontés à l'occasion de nouvelles batailles politiques ?

Enfin cette campagne avait un parfum d'archaïsme qui m'a proprement stupéfié, le candidat désigné peut tout régenter à sa guise, et consulte selon son bon vouloir ; cette conception est très répendue, elle est à l'origine de beaucoup de nos erreurs et de résultats médiocres au final , alors qu'elle veut se justifier au nom de l'efficacité ! Son inspiration , militaire bien sur, serait aussi en provenance - sans que cela soit explicitement formulé - des milieux économiques et des affaires eux aussi soumis à rudes compétitions et concurrences .

Mais aujourd'hui les entreprises les plus performantes sont innovantes et elles font la plus grande place à la créativité et à l'initiative du plus grand nombre de ses collaborateurs et employés . Le paradigme de beaucoup de nos chefs politiques est donc complètement "has been", non seulement il foule aux pieds une partie de nos valeurs - dans leurs campagnes où ils se voient comme des chefs militaires - mais ils prennent une inspiration avec un modèle pyramidal et autoritaire qui a perdu son efficacité et une partie de sa légitimité dans son vivier d'origine, celui du marché et des entreprises .

Tout cela en déployant l'étendard d'une démocratie authentique et renouvelée ainsi que celui de la participation citoyenne ! On marche sur la tète .




Aucun commentaire: