mercredi 28 mai 2008

MARCHE POUR L'ENVIRONNEMENT, LA SANTE, LA SOLIDARITE ET LE CADRE DE VIE

Samedi 7 Juin 2008 à 14h aux Réformés en haut de la Canebière,

à l'appel de nombreuses associations . Associons nous à cette manifestation citoyenne et associative , sur des thèmes qui nous sont chers .

Venez nombreux ! le T- short orange n'est pas interdit ...

Récemment une action symbolique anti OGM - réunissant une cinquantaine de personne - s'est réalisée le jeudi 22 mai au Vieux-Port, avec des militants PS Verts et Communistes, mais le Modem Marseillais lui n'était pas présent , alors que nous avons revendiqué un positionnement écologique affirmé aux municipales encore présent dans tous les esprits . Enfin cette question a été l'occasion pour le gouvernement de bafouer notre démocratie, en faisant passer en force son projet au sénat ; alors que nous savons que la population française y est très majoritairement opposée. Cette absence est incohérente, et me semble être une faute politique .
Ne loupons pas cette nouvelle échéance à présent bien connue dans l'agenda marseillais ; on pourrait nous le reprocher à juste titre .

Notre avenir est en danger , réagissons !

vendredi 23 mai 2008

Gaspillage à tous les étages, eau scandale !

Le Norient Solar, premier-bateau citerne à destination de Barcelone a pris la mer jeudi dernier 20 mai, au départ de Marseille, avec à son bord près de 25.000 mètres cube d'eau potable. Les médias sont restés discrets sur cette nouvelle ...

Cette livraison sera effectuée par la Société des Eaux de Marseille ; l'opération intitulée « Marseille solidaire de Barcelone », pose des questions graves sur la manière dont nous gérons la ressource eau et une réflexion s'impose sur ce sujet.
Au total, Barcelone sera approvisionnée par six navires, qui effectueront 63 voyages par mois pour livrer mensuellement
1 660 000 m3 d’eau potable. L'apport de la SEM représente 1/3 environ de ce total , soit 500 000 m² . Ces navires consomment en 24 heures de traversée entre 30 et 50 tonnes de carburant . Une aberration écologique !

Peut-on parler de solidarité, quand en même temps, dans cette province d’Espagne, de nombreux terrains de golf, des piscines en bordure de mer, des espaces verts pour les touristes gaspillent l’eau sans compter ?

Aujourd’hui, en Provence, sans aucune vision politique à long terme, on se permet de détourner l’eau au profit des villes du littoral, au détriment des agriculteurs, des éleveurs et des communes de l’arrière pays.
Pour livrer l’eau à Barcelone, les bateaux vont effectuer plus de 175 voyages par trimestre, durée minimum du contrat , et ce pendant probablement plusieurs années, ce qui n’est absolument pas compatible avec l’esprit du Grenelle de l’Environnement, vous l'avez deviné .

Face au manque d'eau relatif dans cette région d'Espagne, d'autres solutions sont possibles .

Le citoyen de base pourrait déjà faire facilement des économies, et les grands consommateurs (touristiques et agricoles) pourraient aussi être appelés à un peu plus de raison et de mesure.

L’eau est un bien commun, ces livraisons représentent un danger et une porte ouverte à la marchandisation de l’eau. Les sociétés des eaux ne sont pas propriétaires de la ressource, leur rôle est essentiellement de l’exploiter et de la distribuer. De quel droit la Société des Eaux de Marseille commercialise-t-elle l’eau ?

L'eau et sa pénurie sont par contre un dramatique et authentique problème mondial chaque jour 20 à 30.000 personnes meurent à cause du manque d’eau saine, dont un enfant toutes les 8 secondes . Nous voyons qu'il y a d'autres vrais solidarités à réaliser ! Mais dans les pays du sud, pas en Europe ... pour le moment . Cette réalité rend encore plus indécent "l'opération" réalisée et qu'on veut nous "vendre" comme une solidarité ! On peut penser que certains vont toucher de substantiels bénéfices ...

Le gaspillage - avec ceux dont nous avons déjà parlé - est également présent dans la vétusté et au manque d’entretien des réseaux d’adduction barcelonais d’eau : environ 25 % de déperdition ! Il y a mieux à faire pour Barcelone que ces transports !

Un vrai scandale et on nous prend pour des imbéciles .

mardi 13 mai 2008

La pompe à fric et fumisterie des biocarburants

Contestés aux USA , alors que. Bush prévoyait de multiplier par six l'utilisation d'éthanol d'ici 2022.
Et en Europe : selon un rapport interne de la Commission de Bruxelles, «les inconvénients des biocarburants l'emporteront de manière quasi certaine sur leurs avantages»...

En France, les industriels et l'agro-business touchent une véritable manne, celle de la fiscalité prétendument écologique . Soudés par un intérêt bien compris, les pétroliers et les lobbies agricoles ont soutiré des cette année 1,1 milliard des caisses publiques ( qui parle de la maîtrise des dépenses ? ) . Les mêmes recevront 3 milliards au titre de l'exonération de la taxe sur les carburants (TIC) , en 2010 ! Une montagne de subventions ...
En tout ils toucheront plus de 3,5 milliard d'Euros soit 10% de la facture annuelle des français en carburant .

Un plan de développement prévoit 2 millions d'hectare en 2010 ( 12% de la surface agricole utile ), c'est un volontarisme sans précédent qui va bien au delà des prescriptions européennes . Total , très impliqué dans la chimie des distillats d'oléagineux , et les puissantes filières betteravières et céréalières touchent le pactole .
Ainsi une partie - conséquente - des politiques publiques de luttes contre le CO² ont été dévoyés par ces acteurs économiques qui font fi des économies budgétaires comme de la crise alimentaire . Pour Ziegler, ex-rapporteur de l'ONU pour l'alimentation : " les agrocarburants sont un crime contre l'humanité " ...

Que dit-on au Modem ? Les voix divergent ... Corinne Lepage est la seule a tenir un discours courageux est responsable ... Il est urgent de parler haut et fort sur ces questions .
Nous serions heureux de connaitre - les marseillais particulièrement - le point de vue de J.L. Bennahmias, membre de la direction nationale, député européen,
et qui fut tete de liste "Démocrate et Ecologiste" aux municipales de Marseille, sur cette question ...
Depuis le Grenelle nous savons qu'il ne suffit pas de parler écologie, pour en faire réellement , mais nous savons aussi, après le coup de théâtre à l'Assemblée sur les OGM, que nous pouvons faire reculer le gouvernement sur ces questions .

http://realiste.info/content/view/14/28

Marianne vient de publier un intéressant article sur le sujet dans son dernier numéro ( 577 )

mercredi 7 mai 2008

En toile de fond de la crise alimentaire, la tragédie des agrocarburants

Le scandale continue, malgré de nombreux rapports critiques comme celle du PDG de Nestlé dernier en date, la France maintient son objectif d'inclure 5% de biocarburants dans les réservoirs dès 2008 et 7% en 2010 .
Planter des palmiers à huile, de la canne à sucre, du, soja , du manioc, pour produire du carburant, c'est bientôt la garantie d'ouvrir des comptes numérotés aux Îles Caïman ou en Suisse pour de nombreux corrompus . Ce sont des millions d'hectares de foret et de terres agricoles qui sont menacées . Les surfaces ne sont pas illimitées .
La première conséquence de cette lame de fond, c'est l'explosion du prix des céréales partout dans le monde . Les Etats-Unis, le plus grand exportateur mondial de mais consacre 30% de leur production à la fabrication d'un éthanol . Prés de 70 millions de tonnes de mais sont retirés ainsi du marché , chaque année !
En France les agrocarburants sont subventionnés ! Sans aides massives, cette industrie n'a aucune rentabilité !
Dans le sud , son développement s'accompagne d'une expropriation massive des communautés paysannes . La bio-diversité est également menacée dans cette opération .
La propagande tente de faire croire l'impossible : les agrocarburants seraient efficaces dans la lutte contre le dérèglement climatique . L'étude du cycle complet de vie démontre au contraire un bilan désastreux de cette filière, et il est facile de comprendre que la foret est un puits de carbone incomparable .

En 2007, l'Indonésie pays pourtant agricole, est devenue le troisième pays émetteur de gaz à effet de serre . La raison on est simple : à cause des feux géants de forets qui préparent le terrain aux plantations industrielles .

Si rien est fait, l'avenir prévisible est aux crises alimentaires massives . Tout en sachant que les agrocarburants ne sont pas les seuls responsables, ils sont la cause d'un déséquilibre supplémentaire et fatal .
Réagissons ! Plus de subventions aux agrocarburants !