vendredi 23 mai 2008

Gaspillage à tous les étages, eau scandale !

Le Norient Solar, premier-bateau citerne à destination de Barcelone a pris la mer jeudi dernier 20 mai, au départ de Marseille, avec à son bord près de 25.000 mètres cube d'eau potable. Les médias sont restés discrets sur cette nouvelle ...

Cette livraison sera effectuée par la Société des Eaux de Marseille ; l'opération intitulée « Marseille solidaire de Barcelone », pose des questions graves sur la manière dont nous gérons la ressource eau et une réflexion s'impose sur ce sujet.
Au total, Barcelone sera approvisionnée par six navires, qui effectueront 63 voyages par mois pour livrer mensuellement
1 660 000 m3 d’eau potable. L'apport de la SEM représente 1/3 environ de ce total , soit 500 000 m² . Ces navires consomment en 24 heures de traversée entre 30 et 50 tonnes de carburant . Une aberration écologique !

Peut-on parler de solidarité, quand en même temps, dans cette province d’Espagne, de nombreux terrains de golf, des piscines en bordure de mer, des espaces verts pour les touristes gaspillent l’eau sans compter ?

Aujourd’hui, en Provence, sans aucune vision politique à long terme, on se permet de détourner l’eau au profit des villes du littoral, au détriment des agriculteurs, des éleveurs et des communes de l’arrière pays.
Pour livrer l’eau à Barcelone, les bateaux vont effectuer plus de 175 voyages par trimestre, durée minimum du contrat , et ce pendant probablement plusieurs années, ce qui n’est absolument pas compatible avec l’esprit du Grenelle de l’Environnement, vous l'avez deviné .

Face au manque d'eau relatif dans cette région d'Espagne, d'autres solutions sont possibles .

Le citoyen de base pourrait déjà faire facilement des économies, et les grands consommateurs (touristiques et agricoles) pourraient aussi être appelés à un peu plus de raison et de mesure.

L’eau est un bien commun, ces livraisons représentent un danger et une porte ouverte à la marchandisation de l’eau. Les sociétés des eaux ne sont pas propriétaires de la ressource, leur rôle est essentiellement de l’exploiter et de la distribuer. De quel droit la Société des Eaux de Marseille commercialise-t-elle l’eau ?

L'eau et sa pénurie sont par contre un dramatique et authentique problème mondial chaque jour 20 à 30.000 personnes meurent à cause du manque d’eau saine, dont un enfant toutes les 8 secondes . Nous voyons qu'il y a d'autres vrais solidarités à réaliser ! Mais dans les pays du sud, pas en Europe ... pour le moment . Cette réalité rend encore plus indécent "l'opération" réalisée et qu'on veut nous "vendre" comme une solidarité ! On peut penser que certains vont toucher de substantiels bénéfices ...

Le gaspillage - avec ceux dont nous avons déjà parlé - est également présent dans la vétusté et au manque d’entretien des réseaux d’adduction barcelonais d’eau : environ 25 % de déperdition ! Il y a mieux à faire pour Barcelone que ces transports !

Un vrai scandale et on nous prend pour des imbéciles .

2 commentaires:

gratte-gratte a dit…

Bravo pour votre article.
il y a effectivement matière à nous faire entendre. Est ce que ce marché a dû avoir l'aval du Conseil Régional , du Conseil Général ?
quelle est l'implicatin de la communauté européene là dessus ?
Qu'en pense Jean-Luc Benhamias ? s'est-il exprimé sur ce sujet ?
C'est un sujet vraiment important, il faut que la voix du MoDem soit claire là dessus, audible et qu'elle porte!
restons en contact. Bien cordialement
jean-baptiste Gurly (Modem Vaison la Romaine)

Fournat Robert a dit…

Bonsoir Patrice...N'ont-ils n'ont pas "acédéconé"??? Vendre l'eau aux Espagnols et nous interdire de remplir les piscines ou de laver nos voitures, dépenser sans compter une tonne de fioul à l'heure par moteur de bateau pour transporter l'eau au prix où est le pétrole aujourd'hui...ON MARCHE SUR LA TÊTE dans ce pays !!!