mercredi 3 septembre 2008

Rentrée offensive pour François Bayrou

François Bayrou s’est exprimé sur la mise en place du fichier Edvige, un fichier informatique centralisé à la disposition du gouvernement qui doit recenser les personnes portant ou susceptibles de porter atteinte à la sécurité publique (mêmes mineures) mais aussi, tous les élus français ou ceux qui se sont présentés à des élections, les responsables syndicaux, religieux, économiques. Les informations qui doivent être saisies sont des plus sensibles : données privées, situation patrimoniale et fiscale, santé, vie sexuelle …

« Quel est le modèle de société, quel est ce régime dans lequel on nous amène sans qu’on le dise, sans qu’on en parle ? ».

François Bayrou a déposé un recours en Conseil d'Etat. Il appelle les élus français à participer à un "mouvement de refus républicain, chaque ancien candidat aux municipales peut aussi envoyer au Conseil d'état une "intervention" visant à soutenir le recours de François Bayrou

Chaque citoyen peut également manifester sa désapprobation en signant la pétition nationale .

Concernant le RSA : Le revenu de solidarité active, qui coûtera 1,5 milliard d’euros en année pleine, sera financé par une taxe de 1,1 % sur les revenus du patrimoine. .

Cette contribution sera payée par en fait par la classe moyenne, dont tous les détenteurs d’une assurance-vie. Comme le bouclier fiscal met à l’abri les contribuables les plus fortunés, François Bayrou, n’a pas manqué de le souligner : «Les familles les plus riches du pays ne seront pas assujetties à ce geste de solidarité.»

Oui, nous sommes bien à l'offensive et c'est tant mieux !

Aucun commentaire: