dimanche 19 octobre 2008

Conseil Départemental Modem 13 : La farce des truqueurs

Les militants aubagnais ont mis à la disposition de notre Mouvement une très belle salle municipale, nous les en remercions vivement. La note la plus positive de cette première assemblée fraîchement sortie des urnes... (27/09/08 )

Nous avons été sans surprise confirmé par l'autoritarisme de la nouvelle direction du
Modem 13 . La minorité du Conseil, a voulu déposée un amendement - cosigné par plus de 40 Conseillers départementaux - Il n'a pas été considéré comme recevable par François Xavier De Peretti , alors que la procédure a été parfaitement respectée ...

Vraiment il ne l'aurait pas reçu ? La raison invoquée …!

Il s'agit d'un nouveau camouflet éhonté à l'endroit de la minorité importante ( 34 % ), du C.D.
Nous ne pouvons oublier que nous sommes dans la suite d'élections entachées de nombreuses irrégularités .

Rappelons qu'un recours en annulation a été déposé, et que les instances nationales ont été saisies pour différents griefs.

Les minoritaires sont animés à juste raison par la recherche du consensus, mais les majoritaires, leurs Chefs de file précisément, le sont-ils ? Rien de moins évident.

Dans ces conditions la recherche du consensus est dévoyée, elle conduit, parfois même, à nous renier en nous prêtant à leurs contorsions, c'est ce qui s'est passé vendredi 17 au Conseil Départemental.
L'ordre du jour n'a pas été respecté. Une discussion sur la crise financière et générale, qu'on ne pouvait refuser, a inutilement perduré. Sa longueur devenait inacceptable, car elle empiétait sur les délibérations du RI et des amendements.

L'amendement proposé, prévoyait de rester dans la logique des statuts nationaux, par un vote proportionnel à la plus forte moyenne du bureau départemental. l'adoption de leur projet de RI, avec une courte majorité, a imposé un vote majoritaire pour l'éléction du bureau départemental .

Des que le refus de prendre en compte l'amendement a été signifié par FX2P, le CD a basculé dans une farce d'un mauvais genre. L'acte démocratique du vote a été ridiculisé en le rendant confus et grotesque, c'est grave.

En conclusion, je dirais comme la nouvelle Direction nous le suggère presque :

mais oui décidément la démocratie est un truc idiot qui nous fait perdre du temps ; et c'est bien connu , la démocratie tue le démocratie .
Autant opter pour une formule de démocratie-light, ou même, encore mieux pas de démocratie du tout ! ( Comme pour le coca... ) . Il s'agit de dérisions bien sur , mais aussi de la mise en évidence d'un autre paradigme que le notre où la démocratie n'est plus qu'un faire valoir, un produit d'appel en tête de gondole ...

6 commentaires:

Passage a dit…

Voici pourquoi je n'ai pas voulu entrer dans la ronde des comptes.
Je rêvais d'un mouvement de masse des adhérents qui se sentaient concernés par une autre politique.
C'était possible.

Je n'ai sans doute pas su me faire entendre...

Ou bien, cette manière de gouverner est celle que les adhérents du Modem attendaient puisque la fédération départementale est ainsi élue... par les adhérents.

Ce n'est pas le rassemblement pour la démocratie dont je parlais. Ni celui de vos manifestes respectifs.
Alors... J'ai quitté ce mouvement qui n'est pas pour moi.

Désormais, chacun prend ses responsabilités.


FXDP a été élu président avec moins de 15% des adhérents inscrits sur la le fichier...


Je suppose que les démocrates en place ont de quoi faire pour ramener un peu d'originalité dans la manière de faire de la politique autrement. Même si aucun n'a saisi l'oportunité de l'illustrer avant les élections départementales.


Chacun de ceux qui ont à présent un poste dans cette fédération va pouvoir prouver son originalité et ses compétences...

J'avoue que quelques uns ne sont pas des lumières mais ils ont enfin réussi à gagner un titre...
Je ris d'avance...

Anonyme a dit…

Vous etes vraiment d'une mauvaise foi inqualifiable. Rien de ce que vous racontez n'est vrai. Votre "minorité" comme vous dites refuse le choix définitif des adhérents, et vous manipulez la démocratie pour faire obstruction et scandal.

Et si vous pensez que donner la parole aux militants sur le sujet de la crise financière est inutile et dilatoire, alors cela confirme l'image que vous nous avez tous donné, avec vos amis, lors de ce CD : les idées vous vous en foutez, par contre, jouer les petits opposants par principe, ça c'est plus drole.

C'était lamentable, mon cher monsieur

Un conseiller départemental

Patrice ALBERT a dit…

ANONYME... Je comprends un peu votre posture d'anonymat car vos propos sont peu défendables à visage découvert; je vous remercie quand même de venir vous exprimer ici . Il est vraiment caricatural de penser que nous sommes contre un débat sur la crise actuelle .Je salue même le fait d'avoir ouvert notre Conseil d'une telle façon ; le problème réside dans le fait de
l'avoir prolonger indûment , au détriment de notre ODJ : Le réglement intérieur .. Il s'agit là d'une manoeuvre dilatoire, et d'une instrumentalisation indigne sur de tels sujets aussi graves.
Pourquoi aussi peu de considération pour la minorité ?
Nous sommes dans le meme Mouvement qui défend par principe les droits des minorités.

Tahar, coeur de lyon a dit…

j'ai quitté le modem parce que le fonctionnement n'était absolument pas en adéquation avec ce que je pouvais espérer. Ce qui se passe à Marseille n'est pas un cas à part et je ne pense pas que ce soit le soucis de bayrou pour plein de raisons trop longues pour être citées. Il n'empêche qu'aileurs, il y a des tentatives de fonctionner selon des principes démocratiques comme c'est le cas par exemple dans le rhône.

Anonyme a dit…

La Fédération totalitariste du Mouvement Démocrate des Bouches-du-Rhône


"bain de jouvence au MoDem"
La Provence, 27 octobre 2008,
édition Aix-en-Provence.

Lecture comparée du règlement intérieur départemental de la fédération des Bouches-du-Rhône adopté le 17 octobre 2008 et du règlement intérieur départemental type proposé par le ccc.



La Présidence des Bouches-du-Rhône

Les prérogatives des co-présidents sont renforcées
Ils maitrisent seuls l’ordre du jour du Conseil départemental.
Ils peuvent recevoir toute délégation du Conseil départemental.
Ils peuvent librement proposer au Bureau de coopter des adhérents.
Le rôle des vice-présidents est minoré
Ils perdent tout pouvoir sur l’ordre du jour du Conseil départemental.
La Présidence
Elle perd la maîtrise de l’ordre du jour et gagne l’organisation des travaux de la coordination régionale



Le Bureau des Bouches-du-Rhône

Le Bureau perd en représentativité des adhérents
Il n’est pas élu au scrutin de liste proportionnel mais de liste majoritaire. Les conseillers départementaux élus sur la liste minoritaire (34%) sont par principe écartés du Bureau.
Les co-présidents peuvent indéfiniment le compléter par proposition de cooptation d’adhérents.
Le Bureau gagne en isolement
Le Bureau perd l’organisation de la coordination régionale.
Le Bureau gagne la validation de ses membres cooptés


Le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Il gagne la validation des responsables de sections.
Toutefois, le responsable de la section d’Aix-en-Provence a été installé sans vote du Conseil qui n’a pas (encore) délégué cette prérogative en faveur des co-présidents.



Les sections des Bouches-du-Rhône

Elles ne peuvent compter moins de 40 adhérents. Leur création est validée par le Conseil. La création de la section d’Aix-en-Provence n’a fait l’objet d’aucun vote du Conseil qui n’a pas (encore) délégué cette prérogative en faveur des co-présidents.

kalvin a dit…

Madame, mademoiselle, Monsieur, chers amis,

Nous organisons le vendredi 21 novembre à 18h30 une réunion de préparation de notre campagne pour les élections européennes. Cette réunion sera l'occasion de faire un bilan de la situation européenne, et d'appronfondir ensemble notre projet européen. Cette réunion, en présence de Jean Luc Bennahmias, député européen , vice président du Modem aura lieu :

Salle Dugommier
Maison de quartier
12 boulevard DUGOMMIER
13001 Marseille

N'hésitez pas à inviter sympathisants et amis du Mouvement Démocrate.