jeudi 9 octobre 2008

L'affaire sera t-elle étouffée ? Ce n'est pas si sure ..

Les premières élections internes du Modem 13 ont sérieusement mis à l'épreuve la démocratie
interne .

Avant les violences que nous avons dénoncé, et qu'on tente d'étouffer, c'est une série d'incidents graves qui ont entaché la préparation de ces élections, des instances départementales .

Un recourt en annulation a été déposé sur des bases nonobstant même ces violences !

Les désordres agitées du soir du dépouillement s'inscrivent dans ce contexte . Si de tels faits avaient été relatés par un observateur occidental, dans un pays du sud ; nous trouverions tout à fait logique et normal qu'il réclame un recourt en annulation . Toute autre attitude nous offusquerait .

Par contre ici , dans notre beau pays de traditions démocratiques, dans le cadre d'élections d'un Mouvement plus démocratique tu meurs ... ça passe comme une lettre à la poste ! On marche sur la tête !

On comprend mieux à présent l'empressement et la fébrilité de la nouvelle direction du Modem 13, issue d'un tel scrutin honteux, à vouloir tourner la page ... Ces tricheurs réussiront-ils leur coup ?

La direction nationale du Modem informée, couvrira t-elle cette escroquerie morale et démocratique ? Nous attendons une réaction salutaire .

4 commentaires:

Werner a dit…

C'est bien d'avoir essayé d'obtenir une réponse "en interne".

Dans le désespoir de cause, il reste "la lettre ouverte". Les sites démocrates la relayeront...

on courage.
W.

Anonyme a dit…

Les violences préméditées et que le triste sieur François-Xavier de Peretti avait annoncé dès son arrivée ( en retard ) au "Débat entre les listes" du Vendredi 26 Septembre sont bien passées sous silence ! Sauf par le premier adhérent qui en fut victime. Pendant qu'il subissait cette agression physique il a plusieurs fois répété à voix très haute "Ne me touchez pas" mais ni J.L. Bennahmias ni aucun des autres, qui étaient sur la scène, n'ont réagi. Et ce dernier a bien menti en prétendant qu'il ne s'était rien passé.
Jacquot.

passage a dit…

Cette mésaventure m’interpelle. Je me demande comment il a été possible, au sein d’un local Modem, en présence d’autres membres du mouvement, qu’un adhérent( candidat à la responsabilité de la fédération départementale) frappe à plusieurs reprises ces deux personnes.
Que l’on ait pu assister sans s’interposer, sans même l’éviter me paraît énorme.

Je me dis que finalement, tous ces témoins qui n’ont pas réagi manquent d’un minimum de conscience personnelle. Ce sont ces mêmes personnes qui lui ont donné chaque jour un peu plus de pouvoir et certaines l’ont élu le lendemain de la première agression en sachant ce qu’il en était.

Pratiquement tous les témoins étaient inscrits sur des listes et je me demande ce qui les a empêchés d’appliquer, à ce moment là, les belles promesses de justice et de solidarité qu’ils avaient gravées sur leur manifeste.

Je me demande si des personnes présentes ont appelé le siège pour alerter les responsables, comme je l’avais fait lors des élections internes précédentes où j’avais constaté des tricheries. Je me demande si au siège on leur a répondu comme à moi : « rapprochez-vous de vos élus pour régler ça. »
Je me demande si ça sera réglé en interne et étouffé par les élus comme ça l’a été la dernière fois.
Je ne suis pas étonnée de la réaction de Jean Luce Bennahmias puisque après les municipales, je me suis retrouvée seule lors d’une réunion de quartier, à proposer de régler au plus vite les dysfonctionnements constatés pendant les municipales. Ce jour là, autour de la table, je ne faisais pas le poids, seule face à un JLB autiste et aux adhérents dans le déni et complètement fascinés par cet élu.

Peut-être que les adhérents du Modem devraient réviser leurs critères de sélection de candidats.
Cet évènement est une rature dans le cahier où s’écrit l’histoire du mouvement.
Mais tout chef d’œuvre est précédé de ratures...

Françoise Blanche

millet a dit…

honte au Modem13
je suis mickael millet du modem66 à perpignan et dénonce ces agissements
que lumiére soit faite si de tel pratique se déroule à Marseille ou ailleurs !
Il faut que tous les Modemistes se réveillent nous avons autre chose à faire que nous battre entre nous !
réveille et que l'enquête judiciaire suive sont cour et que l'on vire les responsables.
bien à vous
un modem en colére.