lundi 27 avril 2009

Brigade propreté à Marseille, de la pure "com" ?

Depuis quelques jours ou semaines, nous voyons à présent déambuler dans nos rues, tout de bleu vêtu dans leur uniforme neuf, ces nouveaux agents de la propreté .

Ils sont sensés éduquer et réprimer nos comportements peu vertueux, en matière de propreté ... Disons le simplement, les premières observations de leur travail laissent songeur .

Dans le quartier de la Plaine, vous les voyez "se montrer" à la population, là rien à redire, il y a un début à tout .

Par contre, aux premières choses sérieuses, le marché de la Plaine par exemple, connu depuis des années pour sa saleté inacceptable, plus d'hommes (et femmes ) en bleu !

Petit rappel :

Avec un budget annuel de 175 millions d’€ consacré à la propreté, l’agglomération marseillaise fait figure de bon élève paradoxalement . C’est proportionnellement plus que Barcelone. Pourtant sur le terrain, les effets se remarquent peu. De l’avis général, Marseille reste une ville sale.

Voilà ce que la plupart des observateurs un peu objectifs pouvaient énoncer fin 2007 ; avons
nous depuis pris une meilleure voie, à la faveur des changements politiques intervenus ?

Rien n'est moins sur ! Comme l'attestent les faits relatés ici ...

Autre précision d'importance :

Sur l’année 2006, la Communauté Urbaine a collecté plus de 400 000 tonnes de déchets ménagers pour une population totale de près d’1 million habitants. Ce qui fait environ 400 kgs d’ordures par an et par personne, alors que la moyenne nationale n’est que de 370 kgs.

Incinérateur de Fos

Comme quoi il y a du boulot à Marseille, question propreté ! Et question traitement des déchets, la suite logique, on fait pas mieux avec notre incinérateur de la honte et de parole reniée, qui aura au moins de quoi manger !

Tout se tient ... Problème mal traité au départ ... et à la fin , même sur le plan politique. Car Guérini et les socialistes marseillais ont voulu faire de ce dossier leur cheval de bataille pour la conquête de la mairie . C'est mal parti pour eux .

samedi 11 avril 2009

Réunion de section du 6/8 du Modem Marseille

participation moyenne mais animée, en cette veille de Pâques ;

Nous avons apprécié la présence de notre Vice-Président élu Christian Raynaud, mais regretté les absences, non excusées, de Florence Bistagne et d'Hervé Coulomb, ainsi que celle de Pierre Deltin . Ce dernier occupe à présent officiellement le poste de Secrétaire depuis la démission de Christian Duchène, il est cependant totalement absent et injoignable depuis, nous le déplorons .

Bien sur le thème de la crise fut largement débattu ... et nous n'avons pas épuisé le sujet .La pire crise depuis 1930 et nous avons rappelé qu'en 1938, l'économie américaine n'était toujours pas sortie de la dépression .

Il faudra bien sur réguler la finance et utiliser la dette publique à bon escient pour la relance ; mais nous ne pourrons pas faire "comme avant" . Le nouveau système de production, mutation inévitable, s'assoira plus sur la qualité des services rendus que sur la quantité des biens produits . Les limites de notre écosystéme l'exigent . Il faudra également réduire les inégalités devenues insupportables .

Nous avons bien sur parlé des européennes, et Christian Raynaud a confirmé son engagement pour la gestion du Canton de la Pointe Rouge, il pourra bénéficier du soutien particulier de Jeanne Nobile, et sera également notre coordinateur pour les trois Cantons du secteur .