jeudi 31 décembre 2009

Après Copenhague, réflexions.

Que chacun fasse son boulot.

Mettre les responsables politiques des grands pays devant leurs responsabilités est indispensable ;
Et nous ne pouvons que déplorer l'impuissance de nos grands leaders européens, actuellement en charge des responsabilités, pour signer un accord digne de ce nom, c'est à dire contraignant et échéancié.

L'absence d'un tel document ne signifie aucunement la défaite de la bataille climatique, meme si le revers est sérieux . A contrario si un accord satisfaisant avait été conclu, crier victoire eu été tout aussi pernicieux ou illusoire.

Aussi important que les accords internationaux, ce sont les engagements et les actions de
chacun et de chaque institution au sens large qui compteront réellement dans l'évolution des choses et du réchauffement climatique.

Dans ce bilan , il faut aussi s'interroger bien sur sur les actions des ONG qui n'ont pas fait vraiment la preuve de leur efficacités ; Cette carence ne s'explique pas seulement par l'absence de complicités( attention de ne pas réinventer la courroie de transmission ) entre elles et les politiques , mais aussi par la nature m?me de leur actions, trop souvent basées sur le concept de minorités agissantes.( à la mode greenpeace )

Ce modèle d'action n'est plus adapté à la prise de conscience de masse qui se réalise sur les themes écologiques et climatiques . Il freine meme l'engagement du plus grand nombre .Nous perdons de cette façon un moyen de peser sur les décisions à tous les niveaux, et meme d'élargir la prise de conscience du plus grand nombre.

Localement le collectif Urgence Climatique 13 est bien tombé dans ces travers .

Nous devons en discuter, c'est notre boulot !

jeudi 24 décembre 2009

Copenhague et Collectifs UC osons un bilan mesuré

Il me paraissait vain de miser autant sur Copenhague ou sur d'autres accords
internationaux de même nature, comme on a pu le faire.

Mais de là à ne leur donner plus aucun crédit ..
c'est passer d'un extreme à l'autre, et faire de peu de cas de ce
qu'on prêchait, il y a encore peu !

Voilà le nouveau discours dominant que tentent de nous imposer.
les anciens activistes et autres promoteurs de "Flash-Mobs" ,
baignant dans un nihilisme préoccupant ou désappointement profond.

Initiatives individuelles et relocalisations sont devenus les seules viatiques de nos
anciens animateurs des Collectifs, jamais populaires comme nous aurions pu les rendre .

Certes cette dimension de l'action est importante,
mais elle ne doit pas nous faire perdre une vue  globalisante et planétaire.
Hier l'action locale de terrain a été dénigrée ou marginalisée, aujourd'hui
elle serait la seule action possible ou efficiente ... que d'inconstance .

Copenhague des acquis importants malgré tout :

Copenhague a permis de faire progresser la conscience environnementale à
l'échelle planétaire, la mobilisation de tous les citoyens ou du plus grand
nombre, demeure plus que jamais nécessaire. Pour agir sur un plan local, et
pour préparer de futurs accords enfin contraignants,
grâce et avec la pression populaire.

Autres conclusions, les conceptions de l'action, par des minorités agissantes
comme le conçoit greenpeace, a fait la preuve de son échec ou de ses limites,
pour la période actuelle et sur de tels enjeux .

Enfin nous avons eu tort aussi de ne pas suffisamment souligner la
responsabilité de la Chine à coté de celles des autres
grands pays industrialisés .

IL FAUT DONC DEVELOPPER LES COLLECTIFS URGENCES CLIMATIQUES, mais sur
d'autres bases.

mardi 22 décembre 2009

Grippe A: l'OMS sur la sellette

Après l'intox médiatique ...

LES ETATS MEMBRES DU CONSEIL DE L'EUROPE DECIDES A ENQUETER SUR LA CAMPAGNE DE VACCINATION ET SUR L'OMS EN JANVIER 2010

C'est le Dr Wolfgang Wodarg, ancien parlementaire SPD et président du comité européen de la Santé qui a lancé l'enquète.
La motion a étè adopté à l'unanimité par ses collègues au comité du Parlement Européen à la Santé.

Le Dr Wodarg a critiqué les mesures qui ont été prises pour lutter contre la grippe porcine et les a considérées comme un des plus grands scandales médicaux du siècle.

Le Dr Wodarg a précisé que l'influence de l'industrie pharmaceutique sur les scientifiques et les officiels gouvernementaux a eu pour conséquence que " des millions de gens en bonne santé ont été exposés inutilement aux risques d'un vaccin insuffisamment testé ..."

(...) Le Dr Wodarg a également critiqué la manière dont les firmes pharmaceutiques ont réalisé des profits colossaux sur le dos des citoyens.

Il a également accusé les fabricants de vaccins d'aller jusqu'à accepter d'infliger des dommages corporels dans leur poursuite de profits, faisant allusion au fait que les adjuvants du vaccin contre la grippe porcine ont à peine été testés. Il précise que les effets secondaires du vaccin y compris les paralysies n'ont pas été correctement rapportés.

Le Dr Wodarg a précisé que le role joué par l'OMS, de m?me que sa déclaration d'urgence pandémique en juin doivent faire l'objet d'un examen particulièrement attentif au cours de l'enquete parlementaire europenne....
(...) En élevant la grippe porcine au niveau de pand?mie, les pays se sont vus contraints d'exécuter les plans prévus pour une pandémie, ainsi que d'acheter des vaccins contre la grippe porcine.

Comme l'OMS n'est sujette a aucun contrôle parlementaire, le Dr Wodarg a précisé qu'il était absolument n?cessaire pour les gouvernements d'insister sur l'aspect "responsabilité".

Il ne devrait pas etre permis à une organisation qui est clairement sous l'influence des compagnies pharmaceutiques et qui tirent profit de la vente des vaccins pour une telle pandémie, de définir elle-meme en quoi consiste une pandémie. Beaucoup de décideurs de l'OMS ont travaillé? pour l'industrie pharmaceutique et continuent de travailler pour cette industrie.

L'enquète a aussi pour objectif d'étudier le role qu'ont joué les Instituts Paul-Ehrlich et Robert Koch en Allemagne

mercredi 16 décembre 2009

Limitons notre conso d'énergie par grand froid ! Çà Chauffe

Un coup de froid qui en dit long .

Pour répondre aux pics de consommation d'énergie liés au chauffage, la consommation d'électricité atteint des sommets, puisque le chauffage électrique occupe une place considérable en France .

A cette fin des moyens complémentaires sont activés : centrales thermiques essentiellement qui utilisent des énergies fossiles . Ces équipements sont de plus souvent vétustes, car rarement utilisés. Ils sont donc fortement émetteur de CO2 à l'origine du réchauffement climatique ...

Par ailleurs nous savons qu'actuellement une part importante de notre parc nucléaire est en maintenance, environ 20%, c'est autant de moyens supplémentaires de production énergétique très polluants mis en oeuvre.

Voilà comment paradoxalement le nucléaire, qui a servi de prétexte au développement du chauffage électrique contribue aussi à de fortes émissions de gaz à effet de serre GES ...
contrairement à ce qu'on nous raconte.

Vous avez compris il est urgent, avec ces grands froids de maîtriser notre consommation et de réfléchir.

19° maxi dans les pièces à vivre et 17° dans les chambres, par exemple ;et c'est bon pour la santé !
Et avant de partir pour la manif pour Copenhague, pensez à baisser le thermostat !

Voilà comment un coup de froid met en évidence les errements de notre politique énergétique . Notre indépendance n'est même pas assurée, puisque nous devons également importer massivement de l'électricité ...

Comment limiter facilement sa consommation d'énergie pendant l'hiver ? - notre-planete.info (afficher sur Google Sidewiki)

jeudi 10 décembre 2009

Une pollution plus grave que prévue



L'extraction des sables bitumineux au Canada :


une catastrophe écologique

Total y a déjà investi 2,5 milliards de Dollar et compte poursuivre son effort ...

en référence à : La pollution issue des sables bitumineux au Canada est bien pire qu'annoncée - notre-planete.info (afficher sur Google Sidewiki)