lundi 13 septembre 2010

La démocratie menacée avec Guérini

Non à l'exception Marseillaise, foulant aux pieds les statuts du PS, qui déclarent incompatible le cumul des fonctions de Président de Conseil Général
 et de premier secrétaire fédéral sur un même territoire.

Non au culte de l'homme fort qu'exalte Guérini ; serons nous complice par notre silence ?

Le PS national ferme sa gueule, allons nous faire preuve de la même couardise ?

Notre responsabilité est immense et c'est maintenant qu'il faut réagir.


Nouveau look mais vieilles méthodes pour Jean-Noël Guérini
à la Fédération PS des Bouches du Rhone.

Par Pierre BOUCAUD le 11 septembre 2010 ( marsactu.fr)


Jean-Noël Guérini, son nouveau profil Facebook

« Les fonctions de Président de Conseil Général sont incompatibles avec celle de premier Secrétaire Fédéral » . C’est l’article 16.2 des statuts du Parti Socialiste visant à limiter le cumul des fonctions. C’est on ne peut plus clair, mais comme d’habitude dans les Bouches-du-Rhône, la Fédération du PS et Jean-Noël Guérini s’apprêtent à s’asseoir dessus, dans une traditionnelle indifférence locale, et avec le coupable silence d’une direction nationale du Parti qui a toujours préféré regarder ailleurs quand il s’est agit de la troisième fédération de France.

Un PS pourtant aujourd’hui dirigé par une Martine Aubry qui promettait encore, lors de sa rentrée politique de la semaine dernière, à l’université d’été de La Rochelle, un PS exemplaire. Ca commence bien à Marseille.
Et tout ça dans un contexte où quelques grandes pointures du PS local passent en ce moment plus de temps dans les bureaux des Juges d’instruction qu’au siège de la Fédé. Et dans « les milieux bien informés » comme on dit dans ces cas là, on sait que ce n’est sans doute qu’un début. Mais pendant que la justice travaille, les petites affaires du PS des Bouches-du-Rhône continuent.

jeudi 9 septembre 2010

- SALON des DECOUVERTES ECO-CITOYENNES à Bouc Bel Air. 13

                 HUMAN & TERRE


SALON des DECOUVERTES ECO-CITOYENNES à Bouc Bel Air. 13

     180 exposants, conférences, animations

Environnement, Beauté, Santé, Bien-Etre Alimentation Bio, Eco-Habitat, Commerce Equitable, Mode éthique, Economie solidaire...

17/18 et 19 septembre de 9h à 19h

Village Oxylane Bouc Bel Air ( Décathlon)

Pour plus d'informations :

www.humanterre.org

Organisé par le journal écocitoyen Human & Terre, un évènement
sur 2 ha d’exposition en plein air et en intérieur

Entrée libre et gratuite, Conférences : 1€

Le Salon des Découvertes Ecocitoyennes Human&Terre invite chacun à un nouvel art de vivre : la consommation responsable, l’adoption d’un mode de vie plus sain et plus respectueux de la nature. L’accent est mis sur la proximité avec le grand public, la simplicité et la convivialité.

Human & Terre a conçu une manifestation qui vise à faire découvrir aux visiteurs toutes les thématiques liées à l’Humanisme, l’écologie et le bien-être. De la pensée à l’action, consommer autrement, vivre différemment : une approche vraie dans un environnement facilitant la création de liens et la valorisation des acteurs économiques et associatifs régionaux.

Un certain nombre d’intervenants qui œuvrent en matière d’humanisme, de citoyenneté, d’écologie, d’éducation, d’agriculture, nous accompagnent dans cet événement, dont : le Professeur Joyeux, les Docteurs Mouysset, Halimi et Souvet, le professeur Martin Pall (spécialiste mondial des MCS), l'ONG Rotary, la Fondation GoodPlanet de Yann Arthus Bertrand, la fondation WWF, l'association "Fête le mur" de Yannick Noah, l'association des Colibris de Pierre Rabhi, et bien d’autres encore…

Vous l’aurez compris, l’ambition de ce salon est de discuter de ces enjeux globaux en réunissant des acteurs locaux motivés par des valeurs citoyennes.

E-mail : emmanuelle@humanterre.org - 04 42 60 94 59

dimanche 29 août 2010

MARSEILLE 2012, Capitale mondiale de l’eau.

MARSEILLE 2012, Capitale mondiale de l’eau
Deux objectifs  : Faire face à la crise mondiale de la ressource,
légitimer des acteurs économiques du secteur et des savoir-faire



La France et Marseille accueilleront en mars 2012 au Parc Chanot, la 6ème édition du forum du Conseil mondial de l’eau. Cette décision est intervenue l’année dernière.

Le Conseil Mondial de l’eau (CME), qui se dit responsable de l’avenir de l’eau dans le monde, en a-t-il les moyens et la légitimité ? Nous pouvons en douter, comme le souligne justement Jean-Luc Touly Directeur de l'eau de la Fondation France Libertés D Mitterrand

Il est présidé par des dirigeants d’entreprises privées du secteur de l’eau et réunit une partie des acteurs, sans réelle légitimité. La présence d’ONG et quelques agences onusiennes comme UN-HABITAT n’en font pas une organisation intergouvernementale représentative. À titre d’exemple, lors du dernier Forum Mondial de l’Eau à Istanbul en mars 2009, ce Conseil a refusé d’entériner la notion de droit à l’accès à l’eau. Pas d’illusions, le CME est comme l’OMC, un organisme privé pour la défense d’interets privés.

Des conférences réuniront des chefs d’Etat, des ministres, parlementaires, autorités locales et la société civile. Une foire et une exposition (matériels, expériences, techniques, etc.) seront complétées par des forums, des animations et des rencontres impliquant des jeunes, des associations, etc. Voilà pour la vitrine de ce forum, mais leurs objectifs profonds ne sont pas de promouvoir une meilleure gestion de la ressource pour la planète et les générations futures ou son accessibilité pour tous. Il s’agit de conquérir de nouveaux marchés et d’étendre l’implantation des multinationales du secteur.

La Secrétaire d’Etat à l’écologie, Chantal Jouanno déclarant pour sa part « se tenir vigilante sur la question du droit à l’eau, qui doit être reconnu comme un droit fondamental de l’être humain, dans tous les pays du monde ».Cette déclaration faisait écho à une récente résolution de l’ONU adopté mercredi 28 juillet 2010 pour qui L'accès à l'eau devienne un droit essentiel. Voilà pour les bonnes intentions déclarées qui nous le savons trop bien ne suffisent pas ...

Une crise majeure de l’eau annoncée, sinon déjà existante.

La pandémie de désertification qui sévit dans bien des contrées et qui ôte toutes les qualités perméables des sols, tout comme un usage inconsidéré de l’eau du monde occidental et le surpompage agricole responsable de l’affaissement des nappes aquifères, constituent un faisceau de cause qui concourent à créer une future crise de l’eau déjà bien amorcée en certains pays .

La planète est déjà assoiffée alors que plus d’un milliard de personnes n’a toujours pas accès à l’eau Potable et que les pauvres en arrivent en arrivent à toujours payer plus cher l’eau en bidon que le riches ne l’obtiennent au robinet. Pollution chimiques (pesticides, engrais, déchets non traités), pollution bactériennes, microbiennes (choléra, hépatite, paludisme ) contaminent les cours d’eau et les réserves d’eau douces des nappes phréatiques.

Dans les pays du sud, on estime à plus de 80 % les maladies et à plus de 30 % les décès liés à la pollution de l’eau, selon une récente étude publiée aux Nations unies.

A moins de changer totalement notre manière de gérer cette ressource, les dégâts seront incommensurables dans un avenir proche, tant pour la planète que pour ses habitants.

Les acteurs industriels privés (Veolia, Suez, etc.), principaux partenaires du CME, se proposent de relever de tels défis ou d’y contribuer, mais la pression des marchés dont ils dépendent, est-elle compatible avec une indispensable vision long terme, de ce bien commun de l’humanité ?

Leurs gestions dans nos villes, en France, en Europe, permettent d’en douter. L’exigence d’une gouvernance mondiale émerge.

Le Forum c’est aussi un enjeu économique majeur, un modèle économique contesté dans nos villes.

A Marseille, le contrat de délégation de service public, confié à la S.E.M (Société des Eaux de Marseille, filiale des groupes privés Veolia et Suez) arrive à son terme le 31 décembre 2012 pour l’assainissement et le 31 décembre 2013 pour l’alimentation en eau.

Les écologistes et d’autres veulent rompre avec ce modèle typiquement français, qui entraîne un prix de l’eau plus élevé qu’en régie publique, opacité, mauvaise qualité de l’eau, aucun intérêt financier à réduire la consommation d’eau des habitants, abus de position dominante … Paris et plusieurs autres villes françaises ont déjà franchi le pas, ne renouvellent pas leurs contrats avec ces entreprises et font le pari de revenir à une gestion publique et plus démocratique de l’eau.

Ce sera précisément le thème du film « Water Makes Money » diffusé en avant-première le 23 septembre 2010 à Marseille aux Variétés, en présence du réalisateur Peter Kleinert, ainsi que dans d’autres villes françaises, allemandes et européennes.

Nous ne manquerons pas de revenir sur cet évènement prévu pour mars 2012, un Forum alternatif de Marseille devrait également s’en mêler …

lundi 22 mars 2010

Répondons à l'Appel de Dany Cohn-Bendit !

..." j’appelle à la constitution de «collectifs Europe Ecologie-22 mars». Constitués sur une base régionale ou locale pour éviter tout centralisme antidémocratique, ces collectifs seront de véritables agoras de l’écologie politique," ...





«Changer la politique pour changer de politique», DCB lance un «appel du 22 mars» pour créer un mouvement nouveau qui transcenderait Europe Ecologie.

lundi 1 mars 2010

Film : « Solutions locales pour un désordre global »

épanouissement & bien-être
Marsien
Marsien vous a invité à l'évènement 'Film : « Solutions locales pour un désordre global »'
 
Un film vraiment à voir .
Patrice

Film : « Solutions locales pour un désordre global » Date : 19 Mars 2010 de 19 30 à 23 00
Lieu : Cinéma Prado
Organisé par : Philippe

Description de l'évènement :
Vendredi 19 mars 19h30 : « Solutions locales pour un désordre global » film de Coline Serreau en sa présence
suivi d'un débat avec Coline Serreau
- Tarif plein 9 €
- Tarif réduit 6 €


Obtenez plus de détails et donnez votre réponse sur epanews.fr :
http://epanews.ning.com/events/event/show?id=2485226%3AEvent%3A36267&xgi=45ptltBFzw8WWj&xg_source=msg_invite_event
À propos d'epanews.fr
epanews.fr est un réseau de professionnels et de passionnés du développement personnel et du bien-être. Voulez-vous nous rejoindre ?
epanews.fr 796 membres
1186 photos
126 vidéos
59 discussions
869 évènements
143 articles
 
Pour paramétrer quels emails vous recevez de la part d'epanews.fr, cliquez ici

mercredi 17 février 2010

Le Climat source de manipulations et d'occultation

Oui le réchauffelment climatique doit nous préoccuper sérieusement, mais replaçons bien choses dans leur contexte, sinon nous serons sous hypnose CO2, est en proie à toutes les manipulations !

en référence à : Climat: tout ce que cache le Giec (et que vous avez toujours eu envie de savoir) (afficher sur Google Sidewiki)