mardi 6 janvier 2015

L'année "catastrophique" des TER provençaux

Alors que la pollution de l'air s’aggrave avec les particules fines et les pics d'ozone, on constate une dégradation continue des transports collectifs depuis 5 ans ; ils sont sensés etre une des solutions à ce problème sanitaire. Cherchez l'erreur ? Les dégats sont aussi économiques et sociaux. (Patrice Albert)


Depuis l'embellie en 2011, la qualité du service ferroviaire régional se dégrade. L'année dernière a marqué un nouveau record, que la SNCF promet de vite faire oublier. Mais l'entreprise publique insiste sur la réorganisation du travail de maintenance quand la CGT cheminots pointe un manque d'effectifs.
Si l'on peut donner un crédit au directeur régional de la SNCF, c'est de ne pas s'être défilé dans son exercice de mea culpa. En conférence de presse, Philippe Bru a admis ce matin que pour les TER régionaux,"l'année 2014 n'a pas été bonne et les derniers mois ont été particulièrement difficiles." Il faut dire que les chiffres annoncés font de PACA la pire région de France en terme de fiabilité : 8 % de trains ont été supprimés et 18 % sont arrivés avec un retard de plus de 5 minutes. Ces taux sont respectivement d'environ 2 % et 8 % au niveau national.
"C'est une vraie rechute, on retombe à des niveaux comparables à 2010", a poursuivi Philippe Bru. "2014 a été catastrophique. C'est certainement la plus mauvaise année depuis 1998", a surenchéri Jean-Yves Petit, vice-président du conseil régional, qui finance le service. L'analyse de l'historique lui donne raison. Sur une période plus récente, il apparaît clairement que l'embellie de 2011 n'aura été que de courte durée.

Dix ans de service dégradé

SuppressionRetard25201510502005200620072008200920102011201220132014



Aucun commentaire: